Formation pour des Hospitaliers

Mi mars, à RAISMES, un groupe de 8 personnes (dont 6 Hospitaliers du Diocèse de CAMBRAI) a participé à une formation sur le thème de l’écoute de soi dans l’accompagnement… formation animée par Anne-Marie BROUSSE, dans le cadre de la Pastorale de la Santé.

Engendrer la vie… jusqu’au bout

Maladie, vieillesse, perte, mort

 

Module 2 : à l’écoute de soi dans l’accompagnement

 

Les 10, 11 et 17 mars, à RAISMES, un groupe de 8 personnes – dont 6 Hospitaliers du Diocèse de CAMBRAI – a participé à une formation sur le thème de l’écoute de soi dans l’accompagnement… formation animée par Anne-Marie BROUSSE, dans le cadre de la Pastorale de la Santé.

Le lundi 10, nous avons échangé à partir des mots du titre : maladie, vieillesse, perte, mort… et de leur retentissement en nous, pris conscience des cadeaux que sont nos émotions (notamment celles que nous ressentons en approchant les malades), et découvert la courbe du travail de vieillissement et la possibilité pour nous de participer à l’engendrement de la vie jusqu’au bout des personnes malades que nous visitons et que nous accompagnons.

Le mardi 11, nous avons abordé notre vécu face aux impuissances qui jalonnent nos vies et que nous  rencontrons tous dans l’accompagnement des malades.

Puis nous avons abordé le thème de LA MORT… mort telle que nous l’imaginons, telle que nous  l’avons rencontrée, telle que nous la voudrions pour notre fin de vie personnelle ; mort à savoir parler, à approcher, à accompagner et la mort concrète dans ses différentes étapes… jusqu’à l’arrêt des fonctions vitales.

Enfin le lundi 17, nous avions inscrit ce jour-là sur notre bloc-notes : MOI ET MON CHEMIN DE FOI.

Le livre de l’exode, avec la conversion de SAUL, a servi de base à notre relecture personnelle. Ruptures, seuils, résistances, traces de l’Esprit, initiatives de Dieu….autant de pistes autour desquelles nous sommes interrogés. Accompagner l’autre sur son chemin de foi… n’est-ce pas notre spécificité ?... encore faut-il pour cela être au clair avec notre propre chemin de foi !

Approcher la souffrance de l’autre est difficile et demande un équilibre personnel basé sur le « prendre soin » de nos propres forces de vie…

Ces 3 jours ont aussi voulu mettre l’accent sur cette nécessité d’être attentifs à notre propre bien-être pour mieux pouvoir servir les autres.

Beaucoup de témoignages, d’émotion durant ces 3 jours, beaucoup de confiance et d’amitié.

Merci Seigneur, merci Anne-Marie, Charlotte, Françoise, Annick, Yolande, Stephan, Marie-Jo,

Christine…

 

Anne-Marie (et Pascal)

Article publié par Hospitalité • Publié Lundi 24 mars 2014 • 1532 visites

keyboard_arrow_up